Adopter une bonne hygiène de vie permet de mieux résister aux agressions : pas de tabac, sommeil suffisant, activité physique régulière et alimentation adaptée. Il s’agit de manger équilibré et de miser tout particulièrement sur les nutriments qui impactent le fonctionnement du système immunitaire : zinc, fer, vitamine C, acides gras essentiels…

Voici la liste des aliments à privilégier :

Le citron

Il booste les apports en vitamine C.

L’orange ou la clémentine

Riche en vitamine C.

Le brocoli

Il fournit un cocktail de vitamines anti-oxydantes : C, E et bêta-carotène (pro-vitamine A).

La carotte

Gorgée du bêta-carotène, c’est un puissant anti-oxydant

Les fruits rouges (Cassis, fraise, framboise, mûre, myrtille…)

Ils contribuent aux apports de vitamines C et E. Leur potentiel anti-oxydant est accru.

Les huîtres :

Elles sont très riche en zinc !

Le bigorneau

C’est le fruit de mer le plus concentré en fer.

Les abats (Foies, cœurs et rognons)

Ils sont concentrés en fer et du zinc.

La viande de bœuf

Elle contient davantage de fer et de zinc que la viande blanche.

Le maroilles, le vacherin mont d’or, le morbier

Ces fromages sont riches en zinc, essentiel au système immunitaire. Ils sont en revanche pauvres en fer. Il est raisonnable de consommer qu’une portion de fromage par jour.

Les légumes secs (haricots, pois cassés, lentilles, pois chiches …)

Excellentes sources de fer et de zinc, ils peuvent être particulièrement recommandés aux petits consommateurs de viandes.

Les fruits secs oléagineux

Amandes, noisettes et noix viennent aussi en renfort pour ne pas manquer de fer ou de zinc. Elles sont de surcroît concentrées en vitamine E anti-oxydante et en vitamine B9 essentielle aux défenses. Pour optimiser l’assimilation ou l’utilisation par l’organisme de leurs nutriments, mangez-les en salade de fruits avec orange, clémentine, pomélo, kiwi, mangue ou petits fruits rouges.

Le pain de seigle

Riche en fer et en zinc, il fournit une bonne proportion de manganèse, un bon antioxydant.

Le yaourt

Ses ferments spécifiques, Lactobacillus bulgaricus et Streptococcus thermophilus, sont des probiotiques, c’est-à-dire les micro-organismes qui transitent vivants jusqu’au côlon et exercent un effet bénéfique pour la santé.

Les laits fermentés au Lactobacillus casei

Comme les ferments du yaourt, le lactobacillus casei est capable de moduler l’équilibre de la flore colique lorsqu’il est consommé régulièrement.

La banane

Elle contient des fibres spécifiques aux vertus prébiotiques. Or, une flore de bonne qualité exerce un effet barrière contre les microbes qui tentent de pénétrer dans l’organisme. La banane est de plus une excellente source de manganèse (50 % de l’apport quotidien conseillé dans une banane), un oligo-élément qui participe aux défenses anti-oxydantes.

La chicorée

Chicorée soluble et salades de la famille des chicorées contiennent une fibre spécifique, l’inuline, qui compte parmi les prébiotiques susceptibles de renforcer les défenses naturelles de l’organisme situées dans l’intestin. Scarole et frisée sont , elles, riches en vitamine B9, essentielle au système immunitaire. Bien aussi, le pissenlit, l’asperge, le poireau et l’oignon.

Le sésame

Il constitue une excellente source de graisses essentielles oméga 6, de fer, de zinc et de vitamine B9.

Le miel

Traditionnellement recommandé en cas de maux de gorge ou d’infection des bronches, le miel contient des composés antiseptiques capables de neutraliser certains microbes.

SPORTIVEMENT

FIFTY NINE FITNESS CLUB

nutrition